Francis LOUAZE, notre bénévole du mois

18 juin 2018

A la découverte de Francis LOUAZE…

Nom Prénom : LOUAZE Francis

Date de naissance : 30/04/1958

Age : 60 ans

Lieu de naissance DANGEUL (72)

Situation de famille : PACSE, 3 ENFANTS

Situation professionnelle : JEUNE RETRAITE

Président de l’association omnisports et section Volley

1)      Peux-tu te décrire en quelques mots et nous décrire ton parcours de vie jusqu’à aujourd’hui ? Depuis combien de temps es-tu bénévole ?

J’ai commencé le Volley-ball à 5 ans au club de Dangeul. L’instituteur qui s’en occupait a su nous transmettre toutes les valeurs véhiculées par le sport : respect,  partage, entraide … et c’est tout naturellement que grandissant, je me suis investi comme entraineur, arbitre puis dirigeant.

2)      Pourquoi as-tu eu envie de devenir bénévole, quelles étaient tes motivations ? Pourquoi l’ASPTT Le Mans ?

 Quand je suis arrivé au Mans en 1987, le club  de Volley commençait à se développer et je partageais les ambitions du président. Ainsi, naturellement je l’ai remplacé et, étant le seul Postier de la section, cela facilitait les relations avec le siège.

3)      Quelles sont tes missions au sein de l’ASPTT Le Mans et ton implication dans l’association ?

 Je suis toujours président de la section Volley et depuis 1999, Président du  club omnisport. Mon objectif est de permettre à chacun et chacune de pratiquer son sport en toute convivialité.

4)      Comment se passe la relation avec les autres bénévoles ?

Je n’ai aucuns problèmes avec les bénévoles, je pense être assez à l’écoute et s’il y a une décision à prendre on en discute entre membres du comité directeur.

5)      Comment vois-tu l’ASPTT Le Mans, son fonctionnement, les adhérents etc ? Qu’est-ce que tu améliorais au sein de l’association ?

Notre ASPTT a eu un peu tendance à se laisser aller, chaque section vivotait dans son coin, tous les ans nous perdions des adhérents. Mais depuis peu, notamment avec la section foot, des projets ambitieux voient le jour. La  venue de jeunes  chargés de développement nous permet de nous remettre en question, ce qui nous manque ce sont des personnes capables de mettre en place leurs projets.

6)      Qu’est-ce qu’il te plait le plus dans le bénévolat ? Au contraire qu’est-ce qu’il serait possible d’améliorer ?

La  convivialité, l’organisation de manifestations. Regarder les autres faire, c’est pas mon truc. C’est certain que si l’on était plus nombreux au comité directeur avec plus de membres venant de l’extérieur (non Poste ou Télécom), on pourrait peut-être mettre en place plus de projets.

7)      Penses-tu continuer le bénévolat dans l’avenir ? Pour quelles raisons ?

 Oui je pense que je serai toujours bénévole, dès qu’il y a un coup de main à donner je suis présent. 

8)      On parle souvent de « crise du bénévolat », ressens-tu cela ?

Oui, bien sur, il y a  une crise du bénévolat. Les adhérents deviennent des consommateurs uniquement, mais étant du signe du taureau j’ai tendance à foncer, à regarder devant et à ne voir que les choses positives sinon on trouve toujours de bonnes raisons pour ne rien faire.

9)      Et par rapport au fait que les jeunes seraient moins engagés que leurs ainés ?

Il ne faut pas exagérer, il y en a encore qui s’engagent et justement c’est à nous de ne pas les décourager en leur donnant  trop vite de lourdes responsabilités.

10)   Qu’est-ce que le bénévolat t’apporte au quotidien ?

J’ai toujours apprécié que ce soit au travail ou en sport, d’évoluer en équipe c’est ce qui me plait dans le bénévolat. Les contacts avec les adhérents sont souvent très enrichissants.

11)   Et enfin pour terminer cet interview, as-tu une anecdote particulière ou qqch qui ta marqué au sein de l’association que tu voudrais raconter ?

Mon seul regret c’est que l’ASPTT ne soit plus celle des années 90 /2000  avec plus de mille licenciés. Des équipes en régionale, des  installations et un stade magnifique… Mais ça c’était avant…

 

Merci à Francis pour sa disponibilité !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *